Jean Baptiste Desmas

thumb_IMG_2443_1024.jpg

 

« Mes dessins d’enfant sont les façades des palais imaginaires exécutés à l’encre noire sur cartons blancs quadrillés, case après case en symétrie.
La construction est un jeu, l’assemblage est une forme, l’expérience a rapport avec l’art.
Cette exposition est l’occasion de positionner mes récentes réalisations entre-elles et avec les artistes invités à cet événement collectif.
En  2014 j’ai débuté la collecte des tickets de métro parisiens pour développer leur plasticité dans l’art. J’ai ainsi composé des assemblages sur différents formats en rapport aux moyens de la création, de 3cm à 2 mètres sur bois, carton, toile.
Les résultats obtenues sont autant de d’images à observer, l’interprétation est libre, de l’abstrait aux motifs figuratifs.
J’utilise une technique de modification graphique de la surface du ticket, par soustraction de matière et changement d’état, l’évaporation graphique du Bisphénol A.
Je critique la nocivité des produits de la ville vis à vis, dans ce projet, de la sociabilité du transport.
Projet en cours jusque 2021.

Je dessine de manière intuitive pour raconter le moment précis du coup de crayon.
Si les traits existent alors ils  peuvent coexister entre eux.
Je commence par dessiner en croquis sur différents supports légers. La peinture sur toile est l’aboutissement de la série préparatoire.
Actuellement, les esquisses sont réalisés sur boites en carton, formats biscuits et pates, et sur papier à la peinture à l’huile.
Les formats et supports sont autant de possibilités à développer. La surface des objets en projet est une proposition. »

Publicités